lundi 28 mai 2012

I make milk, what's your super power ?

Pour diverses raisons, j'ai choisi de nourrir mes petits avec du lait maison. 
4 enfants, 4 expériences différentes.


Pour la première : bercée par les recommandations de la génération précédente qui a peu ou pas allaité, je me suis bien plantée. Oui, pour lancer un allaitement et pour le tenir dans la durée, rien de tel que d'écouter le consommateur. Et moi, je me disais, quand même, à 4 mois, elle doit avoir 5 tétées (merci la génération biberon), donc, tant pis, tu râles et tu n'aura rien avant demain matin. Bilan des courses, née à 4kg, elle faisait 4kg 700 à presque 4 mois et avait perdu du poids par rapport au mois précédent. J'avais affamé ma fille !
Heureusement tombée sur une super pédiatre, il  a fallu tout relancer, en écoutant cette fois la consommatrice et ça a marché. (sur fond de "mais tu l'allaites encore, après 3 mois ? ah ouais, t'es sûre ? Mais tu ne vas pas continuer indéfiniment.." Genre, le bébé va attraper une maladie mortelle si tu continues.)

Pour le deuxième et la troisième qu'on peut un peu mettre dans le même sac, petit baisse de forme vers 3 mois et demi mais rien de bien grave juste un peu les pétoches que ça recommence comme la première.
Je me levais la nuit pour donner le sein assise puis recouchait consciencieusement mes poupons.  Et je finissait cette belle expérience au bout de 6 mois, très fatiguée et pas mécontente qu'ils se détachent enfin de moi. (même si le passage au bib n'était pas une mince affaire).

Pour la quatrième, et ben , comment dire, je me suis lachée. La naissance ne s'étant pas vraiment passée comme prévu, j'ai dû tirer mon lait pendant 15 jours pour l'apporter en réa. De retour à la maison,  j'avais tellement besoin de serrer ce p'tit bébé revenu de très très loin dans mes bras que : allaitement à la demande, la nuit, allongée dans mon lit, et si je m'endors, tout le monde s'endort ensemble, le berceau sert de lit d'appoint dans la journée...Et tout le monde va très bien.
Je n'ose pas dire à mon pédiatre le nombre de tétées car on est bien loin des 4/5 tétées règlementaires. Mais je suis beaucoup moins fatiguée car la nuit, tout se fait dans un demi sommeil malgré les 3 ou 4 arrêts nocturnes. Comme c'est à priori la dernière (fontaine, je ne....tu la fermes !), j'approche des 6 mois et je n'ai pas envie, mais pas envie du tout d'arrêter là.

Bilan des diverses opérations : ne pas écouter sa mère, sa belle-mère, ne pas écouter toute la génération précédente, et surtout s'écouter soi, écouter son bébé, se faire confiance et faire confiance à son enfant et tout se passera bien. Un peu de soutien moral et quelques trucs et astuces pour le début, ça peut servir aussi. Et surtout, ne pas aller faire peser son bébé à la PMI, je crois qu'il n'y a pas plus anxiogène. Les pédiatres en libéral sont bien plus cools sur le sujet.

PS : J'oubliais ! Il m'aura fallu attendre la quatrième pour avoir une balance de bébé à la maison (merci à ma gentille voisine pour le prêt!) et vl'a ti pas que j'ai constaté une drôle de chose. La prise de poids n'est pas du tout linéaire. Il ne se passe rien pendant une semaine et vlan 100g dans la face (euh dans la fesse aussi ça marche). Ce qui veut dire que, si je vais à la PMI juste avant le grand bond, tout le monde s'inquiète alors qu'en attendant le lendemain, tout va bien.
Pour vous dire, Choupi sortait tout juste de l'hôpital et moi de césarienne + visite tous les jours à l'hôpital pour apporter mon lait à l'autre bout de Paris que j'y passais la journée, et la fille de la PMI me sort : "elle n'a pas pris grand chose depuis la sortie (3 jours avant), ça vous inquiète ?"
Ma seule réponse a été de dire que vu les circonstances, je ne savais plus trop de quoi il fallait s'inquiéter. Elles sont vraiment c*** comme des balais -désolée, je suis vulgaire, mais profiter de la faiblesse des femmes pour les stresser encore plus, ça me dépasse -.

Pour rire sur l'allaitement, il y a cet article et aussi celui-ci. D'autres BD à retrouver sur ce blog


Herman Hermits - No milk today par Leroidukitch

1 commentaire:

  1. bonsoir, premier commentaire sur votre blog, humour décapant, comique de situation, four rire garanti.j'ai allaité mes 3 enfants, 3 expériences différentes, il faut se faire confiance et continuer tant que le plaisir est présent.merci pour vos articles délirants.isabelle

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !