jeudi 21 février 2013

Acte II, scène 10 : où il est question de baobab

Le P'tit Prince, sa mère. Dans l'entrée, c'est le matin, tout le monde se prépare pour aller à l'école mais pour le P'tit Prince c'est toujours l'heure des questions et des réflexions existentielles.

-Maman ?
- oui ?
- Vivement qu'on soit en Mars !
- Ah oui ? (La mère se dit que oui, en mars il y a les vacances, le printemps, Pâques..tout ça...)
- Non, c'est pas ça !  Pour écrire le mois sur l'ardoise à l'école, ce sera moins long...

Mon Diplome

Vivement le mois de mai !

7 commentaires:

  1. Moi je dirais surtout : vivement le mois de mai pour cesser de devoir enfiler manteaux, gants, echarpes, bonnets aux enfants. C'est mon baobab à moi !

    RépondreSupprimer
  2. Oh la la ! je veux le même ! depuis le temps que je répète à mini loulou que c'est bien un baobab et pas un simple poil qu'il a dans la main !!!

    RépondreSupprimer
  3. Je viens de comprendre pourquoi je n'aimais pas l'automne !!!

    RépondreSupprimer
  4. Qu'est ce qu'il est futé ce petit prince !!!

    RépondreSupprimer
  5. Génial ! c'est toute une philosophie de vie qui se forge dès la petite enfance !...
    Je pense que j'ai aussi ce qu'il faut à la maison pour créer un petit club !

    sans vouloir faire de parallèle hasardeux(lol), ni choquer personne je l'espère, j'ai vu l'autre jour une citation attribuée à Jean d'Ormesson " les syndicalistes ont tellement l'habitude de ne rien faire que lorsqu'ils font grève ils appellent ça journée d'action".

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !