mardi 2 avril 2013

Acte II, scène 14: Royale Baffe

Je vous présente les joyaux de la famille : ici le diadème ancestral qui se transmet de mère en fille. De toute beauté (surtout l'améthyste du centre...)

Le P'tit Prince, sa mère. La scène se passe dans la salle à manger, ils mettent le couvert.

- Maman ?
- Oui ?
- Je peux te donner une gifle ?
- ça va pas bien !
- je veux que tu deviennes un roi
- ????? Quel rapport avec la gifle ?
- J'veux qu'on soit au moyen-âge...
- ?????
- Parce qu'on moyen-âge, quand un chevalier devait devenir roi, on lui donnait une bonne gifle et on lui faisait un signe de croix sur la tête...

7 commentaires:

  1. elle est bien bonne celle là!!! et toi tu lui a demandé s'il voulait une baffe;)

    RépondreSupprimer
  2. Non, je l'ai envoyé dans sa chambre princière réfléchir a son destin...

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi punis-tu la science ? !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si c'est pas malheureux ! Par un accord tacite entre la reine-mère et son héritier, nous nous séparâmes sur ces entrefaites...L'une riant dans sa ford (oui, toujours la même) intérieure. L'autre s'en retournant dans ses appartements, content de sa blague ( et de sa science)et conscient que la demande était un peu irrespectueuse.

      Supprimer
  4. Bon ben moi je veux pas devenir reine alors !! lol
    Même si la proposition est indélicate, il y avait dans le fond une bonté d'âme puisque par ce geste il voulait te sacrer reine !!

    Ah sacré petit prince !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle bonté d'âme en effet ! Mais j'ai été bêtement rebutée par les conditions réservées à l'impétrante. En fait j'aime beaucoup ses manières maladroites de dire "je t'aime"...

      Supprimer
  5. Hi Hi !
    Et Paf... le Petit Prince !

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !