lundi 17 juin 2013

Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie


Comme toutes les mamans, je pourrais certains jours me reconvertir en taxi avec succès. Taxi pédestre en l'occurence. Je fais des kilomètres toute la semaine et les semelles de mes chaussures peuvent en témoigner (j'ai compris pourquoi j'usais mes chaussures si vite le jour où j'ai réalisé que je devais marcher 10 fois plus qu'une personne qui fait les conduites en voiture, la pensée a mis longtemps à rejoindre mon cerveau, j'ai dû perdre quelques neurones en accouchant).

Bref, tout ça pour dire que ces conduites ne sont pas follichonnes follichonnes, faut bien l'avouer ! 
Sauf en ce moment. Je serai presque prête à en redemander rien que pour passer sous ce rosier en fleur. Voyez ses fleurs : de véritables pompons de pétales, un énorme arbuste buissonnant et une odeur incroyable....hmmmmm. Plusieurs mètres en amont, je m'en réjouis déjà...

Vive ce printemps pourri qui nous donne de si jolis rosiers !


Quand vous serez bien vieille, au soir, à la chandelle,
Assise auprès du feu, dévidant et filant,
Direz, chantant mes vers, en vous émerveillant :
« Ronsard me célébrait du temps que j’étais belle ! »

Lors, vous n’aurez servante oyant telle nouvelle,
Déjà sous le labeur à demi sommeillant,
Qui au bruit de Ronsard ne s’aille réveillant,
Bénissant votre nom de louange immortelle.

Je serais sous la terre, et, fantôme sans os,
Par les ombres myrteux je prendrai mon repos ;
Vous serez au foyer une vieille accroupie,

Regrettant mon amour et votre fier dédain.
Vivez, si m’en croyez, n’attendez à demain :
Cueillez dès aujourd’hui les roses de la vie.

Pierre de Ronsard, Sonnets pour Hélène, 1587

7 commentaires:

  1. Superbe, je souscris, c'est bien de revenir aux classiques de temps en temps. Merci petit bonheur

    RépondreSupprimer
  2. Les rosiers ont appréciés l'eau ici aussi, je suis fan et les roses anciennes ont un charme suranné indéniable...

    RépondreSupprimer
  3. Ici c'est mon mari qui cueille les fleurs et les roses en particuliers, qu'il rapporte gentiment à sa femme...
    Souvent, c'est le parfum que me les fait découvrir avant que je ne les voie.Un délice !

    RépondreSupprimer
  4. Comme je te comprends !! Elles sont magnifiques et j'imagine d'ici leur parfum...
    J'ai vécu la même chose il y a un mois. A chaque trajet d'école, je passais sous une glycine aux senteurs agréablissimes :-)
    Et effectivement, nous marchons beaucoup...
    As-tu songé à t'équiper d'un podomètre ? Je l'ai fait (juste pour voir...). 9€ chez Decat... en ne mesurant que les trajets courses, écoles, activités des enfants... je suis arrivée à 30 km pour la semaine !!! Le lundi étant le jour record : 9 km !!
    Pour info, je n'ai (que) trois enfants... dont un qui n'a que 3 ans (donc sans Ecole ni activités)... et je ne compte pas les nombreux km que je dois faire dans mon (pourtant petit tout petit) appart...

    RépondreSupprimer
  5. comme toi, je suis sous me charme de ces fleirs !

    RépondreSupprimer
  6. Fan des "Pierre de Ronsard" aussi, de vraies merveilles ! Cela dit, on m'en a offerte une aujourd'hui, jolie et avec un parfum délicieux !

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ces jolies roses et le poème, souvenir de mes années scolaires(ouh lala, ça ne me rajeunit pas!)

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !