vendredi 8 août 2014

Acte I, scène 29 : droit dans le mur



L'Abatros, sa mère. C'est la dernière semaine de classe avant les vacances. L'enseignante a autorisé les élèves à se placer comme ils le souhaitaient dans la classe.



-Maman, Madame Bichmule nous a dit qu'on pouvait s'asseoir où on voulait dans la classe.
- ah oui ?
- Oui, et même qu'on a essayé de se mettre d'accord mais O ne voulait pas être près du mur (NDLR : ils ont des rangées de 5 tables dont la dernière est collée au mur) et ne voulait pas non plus que je sois à côté de N (sa copine préférée).
- Pas très sympa...
- Ouais, en plus finalement je suis à côté de N mais pas à côté de M à cause d'elle. J'ai hérité de la table collée au mur...
- Elle était peut-être un peu jalouse O, non ?
- J'sais pas mais je me demande si dans le lot, ce n'est pas le mur le plus sympa...

2 commentaires:

  1. Une chose est sûre : le mur est certainement moins contrariant !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon mur est une valeur sûre. On peut toujours s'appuyer dessus en cas de besoin.

      Supprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !