jeudi 4 septembre 2014

Voiture 16, places 61 et 62


Ce soir, alors qu'ayant demandé de l'aide pour faire avancer le schmilblick personne n'avait répondu (ou plutôt si..."j'peux pas", "c'est pas mon tour"), le P'tit Prince est venu finalement me rejoindre dans la cuisine pour vider la machine. Une ou deux minutes après avoir commencé, il me dit : "voiture 16, places 61 et 62".
Cela n'avait rien à voir avec ce qu'il faisait.

C'est peut-être un détail pour vous, mais pour lui ça veut dire beaucoup.


Cette voiture et ces places, ce sont nos réservations dans un train Paris-Nancy du mois de juin que je lui avais demandé de retenir pendant que nous remontions le quai du train (je mélange systématiquement les chiffres et j'étais certaine que sa mémoire serait moins défaillante que la mienne). Un train que nous avons pris tous les deux tandis que le reste de la troupe avait pu partir plus tôt ce matin-là (fichu cours de flûte !)

Pour moi, un voyage sympathique en compagnie de mon petit garçon.

Pour lui, de l'or en barre, de la fabrique à souvenirs, du temps de qualité enfin seul avec sa maman.

Depuis ce jour, il ne se passe pas une semaine sans que la référence des sièges ne soit évoquée suivie d'un fier "tu vois, je m'en souviens toujours !"

Mon petit Prince si pudique et sensible a trouvé là un moyen de dire tout son amour et combien ce temps passé avec lui lui a semblé important. Tout cela sans tomber de son piédestal de p'tit gars qu'il essaie de conforter à chaque instant ces derniers temps (pour la théorie du genre, tu repasseras. Il se persuade sans notre aide qu'il est le plus fort, le protecteur de ces dames, le grand frère a qui on ne la fait pas...Celui qui dit des gros mots plus gros que lui - misère...)



Cela me fait penser  à ce passage du P'tit Prince (celui de Saint Exupéry cette fois), lorsqu'il parle de sa rose : "j'aurais dû deviner sa tendresse derrière ses pauvres ruses"

17 commentaires:

  1. Bravo d'avoir su voir sa tendresse derrière cette phrase où beaucoup (dont moi peut-être, parfois, malheureusement) auraient répondu : "mais de quoi tu parles enfin!?" ou "tu peux l'oublier maintenant, ça ne sert plus à rien de t'en rappeler"!!! Je suis toute émue en te lisant... Grosses bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que pour une fois j'ai réussi à décoder ( c'est pour toutes les fois où je passe carrément à côté !). Généralement je ne vois pas du tout où il veut en venir !

      Supprimer
  2. Joli rappel, codé mais tellement limpide pour une maman...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Limpide je ne sais pas, mais pour une fois tellement énorme que j'ai pu décoder !

      Supprimer
  3. Je crois bien que j'aurais été comme les dames décrites par Marine...
    J'admire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis 99% du temps comme les dames décrites par Marine !

      Supprimer
  4. Je crois que je vous l'ai déja mais ...quel plaisir j'ai à vous lire....

    RépondreSupprimer
  5. émouvant ...
    ce soir, mon numéro 2, qui n'a pas cessé de s'agiter pdt la prière, m'a demandé d'en refaire une au moment de se coucher... et je crois bien qu'il savait que je le prendrais sur les genoux ; une autre manière de demander "ni vu ni connu" un moment "tout seul avec maman"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dire qu'on passe à côté la plupart du temps...

      Supprimer
  6. Trop beau ce billet, si bien raconté. Bien vu Petit Bonheur !
    Petit Prince, grand coeur.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Aramis ! Peut-être grand coeur mais dur dur d'avoir le bon décodeur au bon moment !

      Supprimer
  7. Eh bien pour le coup tu t'en souviendras longtemps de ces numéros !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faut dire qu'il en parle quasi tous les jours...Je n'ai plus aucune excuse...

      Supprimer
  8. C'est très joli je trouve que nous rapportes ce moment...je sais que pour toi ce n'était pas n'importe quelle rentrée...alors j'espère que tout va bien pour toi
    des bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Galéa ! Tout va bien mis à part le fait que je souhaiterais vivement que les journées fassent 36 heures (au moins), bises

      Supprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !