lundi 29 juin 2015

Acte I, scène 35 : Effet miroir

Les cheveux lâchés, c'est tellement mieux...




L'Albatros, sa mère. Elles sont dans le métro. L'Albatros accompagne sa mère au boulot parce qu'elle est déjà en vacances (thanks le brevet, le bac...). Sa mère l'a obligée à attacher ses cheveux - quelle marâtre- au lieu de les laisser pendouiller lamentablement.

Assise sur un rang parallèle à la fenêtre du métro, l'Albatros exerce son talent de mime grotesque. sa mère fait genre elle n'a rien vu (mais rit intérieurement un peu quand même) quand soudain l'Albatros dit :
"C'est nul cette queue de cheval. ça me va tellement pas que j'ai mal aux yeux en me regardant"

3 commentaires:

  1. je ris !!! Chez nous "ce sont mes cheveux qui ne veulent pas être attachés" chacun son motif ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Purée...Si les cheveux ne veulent même plus être attachés...Tout fout le camp !

      Supprimer
  2. Enfant et adolescente, ma mère m'a toujours obligé à attacher mes cheveux. Soit-disant pour qu'ils ne me dérangent pas en cours. Je n'ai jamais compris pourquoi. La meilleur de la classe avait les cheveux lâchés, ça ne l'empêchait nullement de suivre, de prendre ses notes, etc. Et je me disais qu'il me suffirait d'avoir un élastique dans ma trousse au besoin... Aujourd'hui, ils sont lâchés et s'ils me gênent (bain des enfants par exemple), je prends une pince ou un élastique et on n'en parle plus.

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !