lundi 27 juillet 2015

La fête des courses






Ou comment ré enchanter son quotidien en le célébrant ?

J'ai eu la chance de côtoyer de jeunes mariés en ce début de vacances. L'avantage de ce genre de rencontre c'est que l'on se prend une bouffée de fraîcheur dans la figure. Cet amour tout neuf qui s'invente ses propres rituels, son propre mode de vie de couple, ses propres joies, cela fait beaucoup de bien et cela nous renvoie à nos quelques années de mariage et à tout ces petits riens que l'on ne prend pas toujours le temps de faire, toutes ces petites fioretti que l'on ne prend pas toujours le temps de cueillir, accaparés que nous sommes par nos enfants (charmants), nos boulot, notre quotidien envahissant et pas toujours passionnant.
Bref, ils m'ont fait un bien fou ces tourtereaux.
Notamment parce que dans leur mode de vie, ils passent leur temps à tout célébrer.
Le plus symptomatique pour moi, c'est leur fête des courses.
A chaque plein alimentaire, ces deux joyeux lurons s'organisent une petite fête des courses, un bon repas pour fêter ça !

Quand je rentre des courses, de mon plein bi-mensuel, autant vous dire que je ne tourne pas autour en chantant youkaïdi youkaïda...Je me dis plutôt, en soupirant, "pffff, il va falloir ranger tout ça maintenant". Alors, une fête des course, imaginez...J'en suis bien loin.

Et pourtant, s'ils avaient raison. Raison de célébrer ces choses du quotidien. Raison de se réjouir de chaque instant partagé avec l'autre.
Quoi qu'il en soit, ils m'ont remis en chemin, ce chemin des minuscules joies à saisir à chaque instant.
A quand la fête du ménage ?
La fête du chargement de la voiture ?
La fête du nettoyage de printemps ?
La fête du rangement des chambres ? (celle-là je ne la loupe pas)
La fête de la vaisselle ?
La fête de la pendaison du linge ?
La fête du repassage ?
...

Faire de chaque moment une fête. Quel beau challenge, non ?
Let's celebrate !

7 commentaires:

  1. Mouais, ben moi chui trop fatiguée en ce moment pour faire la fête ;-)
    Mais ce matin, en prenant un café (j'étais en avance à un rdv, c'est ma plus grande maladie) j'ai vu un couple avec un enfant se séparer et s'embrasser avant de partir chacun de leur côté ... Franchement, je me suis dit que parfois avec Sweety on se quittait un peu vite le matin, sans même s'embrasser (bon ok après on se retrouve le midi au dej mais quand même !) et c'est nul !!!! Donc avant de fêter ma séance de repassage je vais essayer de ne plus passer à côté du bisous du matin ;-) #mavie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours cette fatigue qui nous vide...L'option prise par mes deux tourtereaux, eux-mêmes très fatigués, me semble particulièrement intéressante lorsque je me sens vidée !

      Supprimer
  2. J'adore! Mais j'ai peur de ne pas arriver à vendre le concept à ma moitié....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rho...Mais on peut célébrer tout seul ! Un petit thé tranquille quand les enfants sont entre d'autres bonnes mains que les nôtres, c'est célébrer aussi ! (par exemple, je dis ça au hasard, c'est pas comme si je me trimbalais ma tribu toute seule depuis le début des vacances et que je commençais, très très légèrement, à avoir besoin d'un peu de relais)

      Supprimer
  3. C'est mignon la fête des courses. Notre Lutin la célèbre chaque samedi quand il rentre du plein hebdomadaire où il a pu choisir goûters et desserts. Il est trop mignon car il a toujours étrangement faim alors qu'il picore comme un moineau.
    Mais tu as raison nous ne célébrons pas assez les petits événements de la vie courante, englués dans le quotidien et ses corvées. C'est dommage. Sans aller jusqu'à faire la hola devant la pile de repassage, on pourrait trouver quelques occasions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je déclare ouvert le club de la hola du repassage !

      Supprimer
  4. La fête de la vie... de chaque jour...

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !