jeudi 4 avril 2013

10 conseils pour mamans débordées




1 Sois patiente envers toi-même. Laisse-toi le temps de devenir la meilleure maman possible. Elever un enfant est un savoir-faire qui s’acquiert une expérience après l’autre.
2 Résiste au besoin de te comparer aux autres mères. Dieu t’a donné cette famille-là (et t’a donnée à elle) pour une raison spéciale. Tu as tout ce qu’il te faut pour être une mère pleine d’amour et d’attention.
3 Ris avec tes enfants. Goûte le plaisir d’être avec eux. Par ton exemple, apprends-leur ce que l’humour peut apporter à la vie d’une famille.
4 Donne à tes enfants le droit d’être différents de toi. Ecoute-les avec respect, garde l’esprit ouvert. Regarde leur indépendance naissante non comme une menace, mais comme un hommage à ton éducation.
5 Choisis tes combats. Attends-toi à de la rébellion quand un enfant devient plus autonome. A moins que sa sécurité ne soit en jeu, relâche ton besoin de tout contrôler.
6 Ne juge pas ta valeur personnelle d’après la conduite de tes enfants : eux aussi sont des êtres imparfaits. Accepte leurs inévitables erreurs, ce ne sont que des faux pas sur le chemin de la croissance. Accepte tes propres erreurs également.
7 Passe des moments privilégiés avec chacun des membres de ta famille. C’est en apprenant à vous connaître individuellement que saurez mieux vous apprécier et vous soutenir.
8 Quand la pression monte et que les exigences de tes enfants mettent ta patience à rude épreuve, demande à Dieu de t’aider à contrôler ta mauvaise humeur. Arrête-toi un instant… Compte jusqu’à dix (au besoin jusqu’à cent !).
9 Résiste au besoin de surcharger tes journées de corvées, d’engagements et de responsabilités. Planifie quelques « moments de repos » pour révâsser, lire, et faire les choses que tu aimes.
10 Fais de la prière une priorité. Souviens-toi : Dieu a une grande expérience des enfants qui n’en font qu’à leur tête !

 Ecrit par Defendente Geolini pour Famille Chrétienne n° 1777

16 commentaires:

  1. 11 : Une bonne sieste et un petit carré de chocolat !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que tu es là pour apporter le 11e conseil, comment ont-ils pu l'oublier ?

      Supprimer
  2. Comme j'aurais aimé lire ce genre de conseils quelques années en arrière!(Maintenant, naturellement, je suis une mère par-faite! Et modeste en plus!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perfection qui a donné le meilleur d'elle même lors du WE de Pâques, si j'ai bien compris ;)

      Supprimer
  3. 12ème conseil : "Si tu crois que tu sers à quelque chose. Mais bien sûr, c'est toi qui gère le quotidien. Mais au fond le principal appartient à Dieu. Laisse-le agir"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La voix de la sagesse ! Que ferions-nous sans toi ?

      Supprimer
  4. Z'êtes débordée vous ? moi jamais !!!
    Hem...
    Bon en vrai de vrai, j'essaie de partir du principe que si nous faisons ce que Dieu attend de nous, tout ce qu'Il attend, rien que ce qu'Il attend, nous avons le temps...j'essaie ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Naaannnn, je ne suis pas du touuuut débordée, je mets ça au cas où, on ne sait jamais ...
      D'ailleurs j'y retourne , j'ai 2/3 trucs à préparer d'urgence pour demain.

      Supprimer
  5. Merci, ça fait toujours du bien et ... certains jours encore plus que d'autres.
    idem pour la boite à mots doux : une belle idée !

    Bonne soirée et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Anne-Laure, ça fait du bien des commentaires qui font du bien !

      Supprimer
    2. Mère Térésa (je crois) disait que
      "quelqu'un qui fait le bien, ne sait pas tout le bien qu'il fait" !
      encore un autre moyen de lutter contre le manque d'espérance.

      Supprimer
  6. "Attends-toi à de la rebellion quand tes enfants deviennent plus autonomes "... C'est rien de le dire ..; mais ça fait du bien de lire ces conseils . *
    Merci !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question est de savoir jusqu'où peut aller la rebellion...(Et quand est-ce que ça se termine !)

      Supprimer
    2. Ca se termine comme les nuits, un jour ...
      Quant à la la rébellion, une fois en route, j'ai comme l'impression qu'il devient plus que difficile de choisir nous même la limite ...

      Supprimer
  7. A imprimer, à afficher et à relire quand on a besoin de souffler, respirer, prier, relativiser, se calmer.... d'être soi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as raison, je crois que je vais l'imprimer et l'accrocher dans mes toilettes.

      Supprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !