mardi 22 mars 2016

Heureux hasard


Article inspiré par celui-ci.

Cela fait un moment que je vous casse les oreilles (ou les yeux) avec mon lâcher-prise, avec le fait de développer la confiance, de développer peu à peu de petits changements, les fameux petits pas...
Quelle ne fut pas ma surprise en lisant cet article de voir que tout était lié. D'une certaine manière, je le savais. Mais comme toujours, c'est souvent mieux dit chez les autres ! Et surtout, ça nous saute aux yeux tout à coup.

"Confiance, lâcher-prise et détachement sont trois processus mentaux qui, travaillés, ouvrent une connexion à des états spirituels créateurs alimentant les voies non causales. Le déterminisme diminue, les probabilités « acausales » augmentent et, comme par hasard, des coïncidences vont avoir lieu, nous apportant ce que l’on souhaite… Les physiciens vont devoir accepter que nos intentions modifient l’espace-temps."
Physique quantique : la conscience d’être reliés ?Philippe Guillemant (physicien)

Dit comme ça, ça ne vous parle peut-être pas. Mais si je vous dis que, suite à ce cheminement bloguesque (et dans la vie réelle) c'est exactement ce qui se passe pour moi. Comme par hasard et sans que j'ai sollicité quoi que ce soit, ces coïncidences ont lieu et m'apporte effectivement ce que je souhaite. La Providence qui veille. Des liens qui se font. Tout fait sens. 


En regardant bien, ce n'est pas le premier à constater cela :
« Regardez les oiseaux du ciel : ils ne sèment ni ne moissonnent ni ne recueillent en des greniers, et votre Père céleste les nourrit ! Ne valez-vous pas plus qu'eux ? Qui d'entre vous d'ailleurs peut, en s'en inquiétant, ajouter une seule coudée à la longueur de sa vie ? Et du vêtement, pourquoi vous inquiéter ? Observez les lis des champs, comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n'a pas été vêtu comme l'un d'eux. Que si Dieu habille de la sorte l'herbe des champs, qui est aujourd'hui et demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous, gens de peu de foi » (Mathieu 6, 26-30).

Alors, je vous souhaite à vous aussi de vous sentir reliés, de savoir saisir ces heureuses coïncidences qui jalonnent notre vie.




5 commentaires:

  1. l'heureuse coïncidence est d'avoir découvert aussi ce blog que tu nourris et qui alimente généreusement mes propres réflexions, qui me font cheminer ... Je découvre aujourd'hui grâce à toi l'article de ce journal, à un moment où dans ma vie professionnelle des changements s'annoncent avec leurs conséquences. Comme tu le dis si bien, il y a des choses que l'on sait mais qui font sens quand d'autres les disent "si bien". C'est un peu ce que produit ton billet sur mes réflexions actuelles. Tu es mon heureuse coïncidence du jour (et pas que du jour !) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bibiche ! Je pourrai dire la même chose de toi !

      Supprimer
  2. Bon, alors la physique quantique,j'ai pas tout bien compris, l'extrait d'Evangile me parle bien plus ... c'est même ma référence. Et c'est ainsi que je tâche de vivre.et c'est pour cela que je me retrouve si souvent dans ce que tu nous partages ici. Alors, oui , ton article me parle bien , et j'ai maintes fois constaté combien savoir être patient et disponible/ réceptif à ce qui nous arrive , faisaient que si on y prend garde, notre vie finit par ressembler exactement à ce qu'on aurait voulu qu'elle soit, si on avait voulu la programmer. Mfff, j'ai parfaitement conscience de raconter des trucs chelous là, mais je me comprends ... tu vois ce que je veux dire?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois bien ! Je vois même très bien :-)

      Supprimer
  3. Merci Merci ! Ca ma parle tout à fait aussi ;-) Ca me fait plaisir de passer un moment sur ton blog...
    Se mettre en route et faire confiance voilà des clés qui ouvrent l'espace temps comme tu le dis si bien...
    Soleil au coeur !

    RépondreSupprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !