lundi 26 septembre 2016

Miracle morning


On parle beaucoup en ce moment de cette tendance venue des USA. Une tendance qui consiste à se lever plus tôt pour avoir le temps de faire tout ce qu'on a envie de faire dans une journée sans en avoir le temps. Le temps de méditer, de lire, de faire de la gym, du yoga, de prier... Un miracle lié à l'heure de lever.
Etant lève tôt, c'est quelque chose que je pratiquais sans le savoir. Quand je pars travailler, j'ai eu le temps de prendre un petit déjeuner tranquille, de ranger ma cuisine, de m'habiller, de vider une machine (voire deux), d'écrire une petite note pour le blog ou pour une activité en cours, d'envoyer des textos si besoin, de m'informer, et surtout de faire tout ça tranquillement, sans me presser. Juste parce que je me suis levée tôt. En revanche me demandez pas de faire la même chose le soir, j'en serais bien incapable !

Alors pourquoi ce petit article ?

Parce que, encore une fois, il ne s'agit pas de faire du dogmatisme, seulement de bien se connaître et connaître ses besoins. Si l'auteur avait écrit "Miracle Evening" j'aurais été bien en peine de suivre son conseil ! Et pourtant je connais de nombreuses personnes qui font des miracles le soir ! juste parce qu'elles se couchent une heure plus tard que moi.
Pour moi, l'idée c'est peut-être, en début d'année, de réaliser son emploi du temps en commençant par les choses qui nous ressourcent et en finissant par les obligations, histoire d'être certain de se caler des moments pour nous. Que ce soit le matin, le soir, ou à midi, peu importe du moment qu'on y trouve le moyen de souffler.
Et vous, quel est votre moment miracle ?

Si vous tenez vraiment à avoir un Miracle Morning, le livre est ici :


12 commentaires:

  1. Malheureusement je ne suis ni du matin ni du soir...! Mais tout ce que tu arrives à faire le matin me donne envie...! (tu te lèves à quelle heure?) Je me dis souvent que je devrais me lever plus tôt... Mais c'est un problème pour moi depuis des années! Peut-être que je vais essayer quelque temps pour voir... Merci pour ce petit message!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me lève 1h30 avant de partir, et ça suffit pour faire les choses tranquillement !

      Supprimer
  2. Je suis une grande adepte de la chose et me lever avant 6h , même en vacances ne me pose aucun problème. Je ramasse une lessivé j'en étends une autre, je vais acheter et pain, je repasse une chemise, je finis une prép ... Et je suis prête à l'heure! En revanche le soir, je suis une loque!

    RépondreSupprimer
  3. Envoyer des textos avant de partir travailler ?? Malheureuse, j'espère que vous choisissez vos destinataires !! ;-)
    Résolument du soir, le miracle pour moi serait de me lever (que dis-je ? de me réveiller !) avant 8h30 un jour où je n'y suis pas obligée. Mais par contre, à partir de 16/17 heures je suis en pleine forme jusqu'à minuit au moins. Malheureusement la société n'est pas en phase avec moi, je dois donc me faire violence ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les textos, je choisis effectivement mes destinataires ;-) ils sont parfois levés encore plus tôt que moi ! C'est peut-être l'effet région parisienne mais je trouve de mon côté que la société est plutôt "du soir", et là c'est moi qui doit me (traîner) faire violence...

      Supprimer
  4. Et pour celles et ceux qui ne sont ni du soir ni du matin, faire un peu par ci un peu par là :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça ! L'essentiel c'est de trouver son moment !

      Supprimer
  5. Je suis une fille du matin. Je me lève vers 6 heures tous les matins, et ma grasse-matinée ne déborde pas 7 heures. J'aime la matin, et me désole les soirs d'été de ne pas être capable de voir un coucher du soleil ! C'est pourquoi j'ai tellement aimé la Martinique : on peut dîner aux chandelles sans bailler aux corneilles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même problème par ici ! Donc direction la Martinique ! Allez hop !

      Supprimer
  6. Mon moment miracle est clairement le soir : étant insomniaque, je peux me permettre de déborder tard dans la nuit sans me soucier du temps passé, alors que le matin, je me sens toujours bridée par les limites imposées par les contraintes horaires (notamment quand je dois quitter la maison à 6h45 ! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien aussi le miracle evening ! J'en rêve !

      Supprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !