vendredi 15 novembre 2013

Leçon de cuisine


Souvent, le week-end, le petit garçon s’asseyait à côté de sa grand-mère pendant qu’elle préparait un gâteau dans la cuisine.
Alors qu’elle pétrissait la pâte, il en profitait pour lui décrire sa semaine et lui raconter tous ses petits malheurs d’enfant.


À l’occasion, elle lui donnait des conseils ou le gratifiait d’une bonne leçon de cuisine, comme ce jour là. Il se plaignait de son quotidien à l’école…
- Le prof est nul. Le football aussi, c’est nul. Même papa et maman, quand je rentre à la maison, ils sont nuls : ce que je raconte ne les intéresse pas.
Alors qu’elle mettait le gâteau au four, sa grand-mère lui demanda:
- Ça te dirait une petite friandise pour oublier tous ces malheurs ?
- Bien sûr !
D’abord, elle lui offrit quelques oeufs.
- Mais, mamie, c’est nul !
- Dans ce cas, que dirais-tu de ce paquet de farine ?
- C’est aussi nul.
- Et cette plaquette de beurre ? Et ce paquet de sucre?
- Nullissime ! Mamie, tout ce que tu me proposes est nul ! Elle est où ta friandise ?
- Devant tes yeux, gros bêta ! répondit-elle. Si tu prends ces ingrédients individuellement, ils n’ont peut-être rien de fameux. Mais si tu les mélanges dans les bonnes proportions, ils donneront un excellent gâteau, n’est-ce pas?
- Oui, avoua-t-il après réflexion.
- Tu vois, ajouta la grand-mère, la vie, c’est comme la pâtisserie : parfois tout semble nul, mais si on assemble bien les ingrédients, ça devient un vrai régal.


Auteur anonyme

Rendez-vous sur Hellocoton !

16 commentaires:

  1. Jolie histoire... Tu nous donnes trop de trucs à réfléchir ces temps ci !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'as bien raison, je vais essayer de vous trouver des choses plus concrètes pour la semaine prochaine, mais ça va pas être facile...Pas eu le temps de noter les dialogues de cette semaine...

      Supprimer
  2. génial!!! j'aime bcp cette philosophie de la vie! en plus tu connais mon goût pour la pâtisserie, je ne pouvais être que sensible à cette histoire ;)

    RépondreSupprimer
  3. Belle histoire. Je la mets dans ma besace pour la ressortir le moment venu !
    Quant à la photo qui illustre, j'en voudrais bien une pareille moi !

    RépondreSupprimer
  4. une petite histoire comme je les aime !

    RépondreSupprimer
  5. très sympa! Mais pas facile le nez dans le guidon!!

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour cette belle histoire (et la jolie photo des cuisines de Villandry) qui sera sans nul doute utilisé pour le prochain qui râle chez moi...

    RépondreSupprimer
  7. punaise tu deviens limite philosophe à mesure que ce blog avance dans le temps quand même...
    Je vais méditer à tout cela

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Philosophe je ne sais pas mais disons que ces petits textes m'aident à tenir le cap face à certains bulldozers...

      Supprimer
  8. Je note dans un coin de ma tête !
    Je sens que je vais pouvoir m'en servir dans peu de temps ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'ai trouvé ce texte, c'est exactement ce que je me suis dit !

      Supprimer

Vos commentaires sont les bienvenus ! Ils permettent de partager encore plus et de nous enrichir mutuellement, alors n'hésitez pas !